Actualité - 1 juillet 2022

Parole de chercheuses >>> Christine Bard et Magali Guaresi

Bibliothèques et archives de l’Université d’Angers
Plume de Colette Bréger (Sorcières, n° 7, 1977, p. 2)
Parole de... est une rubrique qui recueille le témoignage de chercheuses et chercheurs sur leurs pratiques de recherche et l'intérêt pour eux des services développés par CollEx-Persée.

Le dispositif CollEx-Persée a indéniablement été un maillon essentiel et dynamisant dans la chaîne de la recherche sur les féminismes. On le sait depuis les années 1970, l’une des plus grandes difficultés de l’histoire et de l’étude des féminismes en France, et dans le monde, réside dans les lacunes de l’archivage de leurs traces. En permettant la numérisation d’une vingtaine de périodiques féministes contemporains, dans le cadre du projet Féminismes en revues [FemEnRev], CollEx-Persée a répondu à une double demande, patrimoniale et scientifique. Le programme a rendu facilement accessible, au grand public, des corpus dont l’intérêt sociétal est évident à l’heure de #MeToo et des mobilisations en faveur de la protection du droit à l’IVG, revendiquée par les jeunes générations notamment.

Il a également permis de fédérer une communauté, à l’intersection de l’Information Scientifique et Technique (IST) et de la recherche, et de dynamiser les travaux des uns et des autres dans une relation de réciprocité. En effet, le projet a mis au point une étroite collaboration entre les personnels de l’IST, coordonnés par Nathalie Clot (directrice de la BU d’Angers), chargés de recoller les collections puis de les numériser et de les documenter, et les universitaires chargées de « marrainer » le processus et d’enrichir la Perséide FemEnRev par des contenus éditoriaux. L’expertise des marraines a servi la pertinence de la structuration documentaire des corpus. En retour, les compétences et les outils du côté de l’IST ont permis la constitution d’une plateforme ergonomique, répondant aux standards actuels et facilitant l’interopérabilité. Des défis ont été relevés par les équipes de Persée pour adapter leurs outils aux spécificités des revues féministes (pour le traitement des illustrations, nombreuses, ou pour la gestion des données biographiques par exemple).

Ces exigences documentaires ont, en retour, poussé les chercheuses à mener des travaux sur des collectifs de militantes féministes encore mal connus et à développer des méthodes de travail adaptées à un matériel nouveau : les corpus numériques de presse féministe. En particulier, des réflexions sont menées sur l’articulation entre l’approche qualitative, contextuelle et fine de ces périodiques et l’approche quantitative à partir de logiciels de traitement statistique de données textuelles, avec lesquels nous devrions construire des ponts depuis la perséide FemEnRev.

Christine Bard (Université Angers, IUF) et Magali Guaresi (Université Côte d’Azur/CNRS)

Voir la page projet > ici 

Voir une autre « #ParoleDe » > ici

Une actualité ou un événement à partager avec nous ?

Proposez vos actualités et événements afin qu'ils soient publiés sur le site du CollEx-Persée